Police � Cheval du Nord-Ouest - Une tradition en rouge �carlate   Anglais Accueil Plan Du Site Liens Commentaires Ressources
Pour voir davantage du Mus�e virtuel du Canada / See more of the Virtual Museum of Canada
 
L'Ouest canadien (avant 1873)
Page pr�c�dente
 
Prochaine page
Traite de la fourrure
 

La mode européenne en est aux chapeaux de feutre noir faits de fourrure de castor. Le Canada avait beaucoup de castors. La traite de la fourrure est lancée!

Imaginez! Ce rongeur à la queue plate et à la dentition jaunâtre déclencha l’exploration d’un pays!

La Compagnie de la Baie d’Hudson est la première arrivée. Elle bâtit des postes de traite autour de la baie d’Hudson. Dans ces postes, les employés de la compagnie attendent que les Autochtones amènent les fourrures. Ce commerce se poursuivra pendant une centaine d’années.

La Compagnie du Nord-Ouest est lancée par les Français. Son quartier général se situe à Montréal. Cette compagnie décide en fait d’effectuer ses échanges commerciaux là où le peuple autochtone vit.

Au milieu des années mille sept cent, la Compagnie du Nord-Ouest possède des postes de traite à travers l’Ouest, en passant par le pied des montagnes Rocheuses. La Compagnie de la Baie d’Hudson a alors du chemin à rattraper!

Mais, une question revient : a-t-on besoin d’une force policière? Pas encore. Il y a bien sûr des vols et des bagarres, mais ces crimes sont punis par les commerçants eux-mêmes. Ce sont eux qui font la loi sur les terres.

Non, ce sont d’autres raisons qui créeront le besoin d’une force policière… raisons que vous découvrirez très bientôt!

Ces chapeaux constituent l’élément dernier cri de la mode de l’époque, grâce aux castors canadiens
Ces chapeaux constituent l’élément dernier cri de la mode de l’époque, grâce aux castors canadiens!

 
Page pr�c�dente
Dessus de page
Prochaine page

 

 

 

 

2. Naissance d'une force polici�re


Les expéditions