Police � Cheval du Nord-Ouest - Une tradition en rouge �carlate   Anglais Accueil Plan Du Site Liens Commentaires Ressources
Pour voir davantage du Mus�e virtuel du Canada / See more of the Virtual Museum of Canada
 
Histoire des postes majeurs
Page pr�c�dente
 
Prochaine page


Lower Fort Garry

La Compagnie de la Baie d’Hudson construit deux forts sur le territoire qu’englobe aujourd’hui la ville de Winnipeg : Lower Fort Garry et Upper Fort Garry. Situé à la fourche des rivières Assiboine et Red River, Upper Fort Garry, est le plus efficace des deux forts. D’ailleurs, après un bref séjour à Lower Fort Garry, la Compagnie de la Baie d’Hudson décide de retourner au premier fort. Lower Fort Garry continue toutefois d’être utilisé. Il sert de dépôt de fournitures pour les populations autochtones et métis. Parfois aussi, le fort héberge des militaires.

Les premiers policiers de la PCN-O arrivent à Lower Fort Garry le 22 octobre 1873. «Nous nous installons rapidement dans le confort dans le fort de pierres qui nous tient lieu de caserne. Les officiers sont cantonnés dans une salle en désordre qui fut celle des employés de la Compagnie de la Baie D’Hudson. Cette salle abandonnée tient encore debout, au centre du carré que constitue le fort. Aussitôt localisés, nous recevons la visite du lieutenant-colonel Osbourne Smith. Ce dernier arrive de Winnipeg pour nous faire prêter serment. Chaque homme reçoit un certificat indiquant son nom et son grade. Ce fut notre première et dernière occasion d’être assermentés dans la Force.»

Sam Steele



En hiver, le voyage vers Lower Fort Garry se fait en traîneau à chiens
En hiver, le voyage vers Lower Fort Garry se fait en traîneau à chiens.

L’entraînement commence de façon sérieuse à la mi-novembre. Les hommes apprennent à monter à cheval, à marcher en formation et à supporter la routine quotidienne sans poser de question. «Notre travail est sans répit, de 6 h du matin jusqu’à la noirceur. J’exerce cinq promenades à cheval, chaque jour de l’hiver, dans un manège ouvert. Les ordres sont de continuer le dressage des chevaux et de s’exercer à monter à cheval tant que la température ne descend pas sous 36° sous zéro.» (Sam Steele)

La vie au Lower Fort Garry n’est pas constituée uniquement de périodes d’entraînement en vue de la Marche vers l’Ouest. La ville grandissante de Winnipeg est tout près et plusieurs hommes ont déjà pris racine dans la région. Les hommes sont invités à des bals et des fêtes. Au cours des jours plus chauds, ils sont invités à des compétitions de tir. Il y a aussi des mariages, des funérailles, des parties de cricket et des journées sportives. Les hommes reçoivent du courrier régulièrement puis, enfin, des livres et des magasines sont mis à leur disposition.

Le 7 juin 1874, la PCN-O quitte Lower Fort Garry pour marcher vers le sud. Les hommes vont à la rencontre des autres membres de la Force au Fort Dufferin, lieu de rassemblement avant le grand départ vers l’ouest.

Quand la PCN-O part, Lower Fort Garry reourne sous la direction de la milice.

Aujourd’hui, Lower Fort Garry est un site historique national. Les interprètes en costume d’époque recréent les scènes de la traite des fourrures des années 1800.

 
Page pr�c�dente
Dessus de page
Prochaine page

 

 

 

 

4. Fondation de la Force


Quotidien et routine aux postes de traite
Développement des communautés autour des postes de la Police à cheval du Nord-Ouest

4.3 - Évolution des uniformes et des accoutrements


4.5 - Peuple des Premières Nations et la Signature des traités