Police � Cheval du Nord-Ouest - Une tradition en rouge �carlate   Anglais Accueil Plan Du Site Liens Commentaires Ressources
Pour voir davantage du Mus�e virtuel du Canada / See more of the Virtual Museum of Canada
1. Introduction2. Naissanance d'une force polici�re3. La Marche vers l'Quest4. Fondation de la Force5. Le Chemin de fer et la R�bellion6. Le Croissance de la Force7. Fondation d'une force de police nationale8. Biographies
 
Histoire des postes majeurs
Page pr�c�dente
 
Prochaine page


Fort Macleod

Après avoir traversé les prairies de peine et de misère pendant plusieurs mois, les hommes des Troupes B, C, F et une partie de la Troupe A ont sûrement été ravis de voir, en arrivant à leurs quartiers d’hiver, des peupliers et de l’eau en abondance. L’assistant chirurgien R. B. Nevitt l’est à coup sûr : «Nous sommes enfin au bout de notre voyage. Cette aventure nous a conduits en un lieu splendide dans la vallée des rivières. Nous avons déjà commencé la construction du fort, mais il nous faudra probablement cinq ou six semaines avant de pouvoir habiter nos quartiers d’hiver.»

Rendu au 14 octobre, il reste encore beaucoup de travail à faire. Des équipes d’hommes sont envoyées en aval de la rivière pour couper des bûches et les lancer à la rivière. Ainsi, les bûches flottantes descendent le courant jusqu’à l’île de la rivière Oldman, là où le Fort Macleod est construit. Les hommes commencent par construire l’écurie et l’hôpital pour ensuite s’attaquer aux casernes. Les édifices sont grossiers. «Ces cabanes de bois, avec leur toit et leur plancher de boue, entourées d’une palissade de bois, sont construites pendant les températures rigoureuses de l’hiver. Au temps de Noël, toutes les mains peuvent se réchauffer à l’intérieur. Le jour, les demeures sont éclairées par la lumière extérieure qui traverse les fenêtres et les portes taillées dans le cuir des murs. Le soir, la lumière provient, d’une part, du feu des foyers fabriqués à l’aide de pierres et de boue, d’autre part, des torches fabriquées à l’aide de chiffons trempés dans la graisse de bison, puis accrochés à de la vaisselle mince.» (Fred Bagley)

Malgré son caractère pittoresque, l’emplacement du Fort Macleod est peu pratique. Chaque printemps, la rivière inonde l’île. Après 1883, de nouvelles et plus grandes casernes sont construites sur la rive sud de la rivière, bien au-dessus du niveau le plus haut de l’eau.

En 1876, quand Macleod est nommé commissaire de la PCN-O, il déménage le quartier général de Swan River vers le Fort Macleod. Bien que deux ans plus tard le quartier général est de nouveau déménagé, cette fois vers le Fort Walsh, Fort Macleod conserve son importance jusqu’en 1919. De 1919 jusqu’à nos jours, le Fort abrite toujours une subdivision de la Force.


Fort Macleod
Fort Macleod

Les quartiers de James Macleod
Les quartiers de James Macleod

 
Page pr�c�dente
Dessus de page
Prochaine page

 

 

 

 

4. Fondation de la Force


Quotidien et routine aux postes de traite
Développement des communautés autour des postes de la Police à cheval du Nord-Ouest

4.3 - Évolution des uniformes et des accoutrements


4.5 - Peuple des Premières Nations et la Signature des traités