Police � Cheval du Nord-Ouest - Une tradition en rouge �carlate   Anglais Accueil Plan Du Site Liens Commentaires Ressources
Pour voir davantage du Mus�e virtuel du Canada / See more of the Virtual Museum of Canada
1. Introduction2. Naissanance d'une force polici�re3. La Marche vers l'Quest4. Fondation de la Force5. Le Chemin de fer et la R�bellion6. Le Croissance de la Force7. Fondation d'une force de police nationale8. Biographies
 
La Premi�re Guerre mondiale
Page pr�c�dente
 
Prochaine page
 

La guerre terminée, je joins la gendarmerie sud-africaine alors que les autres retournent à la GRCN-O. Il y a encore beaucoup de travail pour occuper les policiers au Canada!

Nous avons près de 70 hommes patrouilllant le Nord, renforçant les lois sur l’alcool, aidant les Inuits, collectant les redevances auprès des baleiniers et rappelant au monde entier que les îles de l’Arctique font parties du Canada! Dans l’Ouest, les provinces de la Saskatchewan et de l’Alberta sont fondées. La RGCN-O est engagée par ces provinces pour y assurer les services policiers. En 1912, nous commençons à nous étendre aussi dans le nord du Manitoba.

Comme la Première Guerre mondiale évolue en Europe, les gens de chez nous sont de plus en plus préoccupés. Il y a des milliers de colons allemands au Canada; les autres colons craignent que ces premiers ne commencent la guerre dans notre pays. Nous recevons l’ordre de surveiller ces colons allemands, au cas où. En 1917, le gouvernement s’inquiète du fait que des alliés allemands traversent les frontières canadiennes pour venir semer la pagaille. Nous arrêtons nos services sur les terres de l’Alberta et de la Saskatchewan à l’exception des lois fédérales que nous continuons de faire appliquer. Nos hommes sont réassignés à la tâche de protéger les frontières internationales. D’autres de nos hommes sont relégués au nouveau service des renseignements et de la sécurité.

Bientôt, nos hommes sont démangés par l’envie de retourner de l’autre côté de l’océan et de combattre à la guerre. Jusqu’en 1918, leur présence est nécessaire au Canada, mais finalement, le gouvernement permet à la Force d’envoyer des escadrons de la cavalerie. L’Escadron A sert en France et en Allemagne alors que l’Escadron B passe les premiers mois de la guerre en Sibérie parmi la Force expéditionnaire canadienne. Quand ils reviennent au Canada, c’est un pays changé qu’ils retrouvent; le rôle de la police a changé lui aussi.

Deux membres du régiment Lord Strathcona's Horse
Deux membres du régiment Lord Strathcona's Horse.


 
Page pr�c�dente
Dessus de page
Prochaine page

 

 

 

 

6. La Croissance de la Force